Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

° Les-gens-du Nord ° Pierre Bachelet, Fred Chichin & le Stade Félix Bollaert

15/02/2015.
Hommage à Pierre Bachelet (25/05/1944 - 15/02/2005) 
Dix ans après sa disparition, archives d'un précédent blog.


 

‘Les-gens-du Nord’

28/11/2007

° Les-gens-du Nord ° Pierre Bachelet, Fred Chichin & le Stade Félix Bollaert

 

(...)

Sur les terres de mes étoiles des alpages, ça fait bizarre de sentir l'air lensois sans eux, leur ancienne grotte à quelques centaines de mètres. C'est sûr, la vue sur les terrils, c'est moins joli que la Dent du Chat ou le Lac du Bourget, on est d'accord.
Mais ce soir, j'ai chaud au coeur. C'est ma première fois.
Au Stade Felix Bollaert. 

Première mi-temps, j'observe, j'adore, on voit vraiment bien en fait, de là-haut.
J’avais pensé à une vision plus lointaine, plus petite, genre, Yann Arthus “Bertrand” (évidemment), « la Terre vue du Ciel », mais en fait, d’ici, on voit presque leurs visages.
Ceux des joueurs du RC et des Sado Maso Caennais.

Pas beaucoup d’actions, mais je découvre, j’observe, tout est merveilleux, surtout un Monsieur en noir assis à côté de moi qui allume ses clopes avec un briquet du LOSC gracieusement offert par le Che Guevarass.
Même pas peur lui…

Les supporters d’en face sont hallucinants, les vagues, flux et reflux en sang et or, des refrains inconnus entonnés par des milliers de personnes.
Je contemple, j’apprécie.
Un concert où les Stars se trouvent dans les gradins.

Sur le terrain, des colombes normandes et des jokers en rouge et feu assurent le show, sans marquer. Sous les applaudissements et les sifflets.
Le sport, ça rassemble, sans indifférence, même les plus différents.
Je ne perds pas de vue et de cœur qu’ici, tout le monde est bien Humain,
tout le monde rêve cette terre vue du ciel.

Sauf que pour 22 d’entre eux sur le terrain, c’est le portefeuille qui est astronomique.
Normal pour des étoiles me direz-vous, mais, et si la vérité était ailleurs ?…
L’argent, coule à flot, on prête des entités humaines, on en achète…
Indécence à mon sens.

La parole est d’argent.
C’est à ceux qui donnent de la voix qu’on devrait le redistribuer, justement.
Sans minimiser l'effort-fait sur le terrain.
Pour certains c’est à la place d’un repas, peut-être, qu’ils peuvent se trouver là, assis, à observer, les étoiles plein les yeux et le cœur.
Pendant que les 0 continuent de s’aligner, sur le panneau d’affichage et les chèques signés.
Indécence à mon sens.

Je maintiens et je m’abstiens. De le dire.
Le silence est d’Or. Et il paraît que ça vaut plus cher que l’argent.
Et moi, je ne suis pas là pour ça.
Au milieu des cœurs en Nord,
moi, c’est l’Humain.
L’Homme.

Et ça, ça n’a pas de prix. En plus, je suis invitée.
La richesse, elle est tout autour de moi.
Dans ce vivier humain, rassemblé, hors du temps pour 90 minutes.
La Passion n’a pas de prix, mais elle a un coût.

 


Mi temps. 0/0, quart d’heure Américain ou Mexicain devant les baraques à frites.
Ca sent enfin la frite, quand même, faut pas déconner, j’étais presque venue pour ça...
Trou normand sans alcool, juste avec du Nestea, un Fanta orange et des frites super bonnes dans une baguette même pas en chewing-gum, la classe. 

C’était là, c’était l’Instant.
Auquel je ne m’attendais pas.
Ce moment qui m’a scotchée et que je n’avais pas vu venir.
D’ailleurs, Il se lève, et moi je ne reconnaîs même pas les premières notes entonnées.
(« Etre né quelque part, pour celui qui est né c’est toujours un hasard… »)

Mais personne n’est là par hasard,
et un refrain repris par quelques 30'000 personnes m’a clouée sur place.
Sur mon siège, les frites sur les genoux.
Avec un accent, si charmant....

"Au Nord...c'était les corons..."

Ici, personne n’oublie.
Je sens, je ressens.
On est à Lens, cœur du bassin minier, et l’Histoire n’est pas seulement le passé.
Il en reste des traces, palpables, émouvantes, dans les cœurs, les esprits et les poumons des anciens combattants survivants.
Le musée de la Mine de mon enfance, c’est pas Eurodisney.


 

(26/05/2020)


Tout ça a vraiment existé. Tout ça, c’est l’Histoire de ma Région.
Et moi aussi ça me coule dans les veines malgré moi.
Il n’est pas question-là de fierté, mais d’Histoire.

Une Histoire à feu, à coke et à sang.
Assise, j’hallucine de ressentir autant d’émotions pour un air qui m’est finalement si familier.
Et pour des racines et des ailes que j’aurais presque oubliées, fautes de repères historiques, mes grands-parents, partis trop tôt.
Je les sens.

Moi aussi, j’ai eu 20 ans pendant un mois, en l’an 2001.
Je pense au cœur de Pierre. Bachelet et Papa.
C’est Beau. C’est Magnifique. Grandiose.


Reprise de volée, « Comme elle vient » revisitée par tous les sens.
Les actions s’enchaînent jusqu’au ...
But.
Tsunami humain, la vague se déchaîne.
Enfin, ça y est, une action a porté ses fruits…
C’est "Le temps des Cerises".

Petit intermède, impro théâtrale, on amène le brancard,
et finalement, Lazare ressuscite devant les yeux de JPP, sans Cacolac cette fois.
Il ne reste que 10 minutes, ça va aller… "The Show must go on".
L’américain avalé, il fait moins froid.
(enfin, moi, je trouve, surtout main dans la main.)



Côté normand, effectivement, c’est eux, qui l’ont eue, La Chance.
Parfois, pas besoin d’essayer 10 fois avant d’y arriver, Une seule occasion saisie peut suffir.

« Tu la vois la belle bleue, des feux de l'artifice
Et tu la sens même un peu mieux, à la faveur d'une éclipse.
On voit du jour au lendemain, que ça ne s'invente pas
Instantanément comme ça, reprendre de volée d'aussi loin… »

…..Et But.

Egalisation in extremis.
Déception autour de moi.
Et moi aussi.
On rentre vite dans le jeu, en direct du public…

Dernières minutes, dernières actions.

Coup de sifflet final.
1/1
Equilibre. Egalité.
Ça aurait pu être mieux. Ça aurait pu être bien pire.
Ça aurait pu être 0/0 et je n’aurais même pas vu de but,
Ça aurait pu être 0/1 et j’aurais « Caen » même vu un but des nor’mands.
Ça aurait pu être un carnage, genre 0/5 comme avec les girondins.
(Pensées aussi aux étoiles bordelaises, évidemment.)

1/1, on s’en sort bien.


Ca va très vite le « on » finalement.
Ca le sera sans doute à chaque fois, sauf pour le derby du Nord.
Peu importe l’état d’esprit des supporters du LOSC.
Je suis Douaisienne, Erchinoise, Lilloise de cœur, Nordiste, Française, Européenne, Terrienne, Système solaAérienne etc…
Même si… « Y’a pas de pays pour les vauriens, les poètes et les baladins »

Je ressens mon "Iditenté" malgré moi.
Même en étant dyslexique de l’Identité,
mes racines sont profondes, et elle le resteront.

Quelques mots des Blaireaux me trottent dans la tête…
« On joue à Grimonprez -Joris, même en D1 ambiance…réduite.
Les dogues endurent le supplice en s’réchauffant avec leurs frites »

Le stade se vide en un clin d’œil.
Dans les allées, les voitures et les piétons se mêlent, en silence, déçus…
Moi, j’me sens bien, ça y est, j’ai vu un match de foot au Stade.
C’était la première fois, et ça fait même pas mal.


Un partout, c’est un beau score, 1/1 encore et toujours les deux tours.
Le parallèle, la symétrie, le miroir.
1/1, moi je trouve ça joli.


Direction le Septentrion, retour dans mon château, encens et hors du temps,
pendant que le prince charmant abuse de mes pensées, 
dans mes oreilles, 
les Rita, hommage sur les ondes d'RTL.

Soirée de découverte footballistique entre autres, soirée aux frites et à la tisane sans pain d’épices, soirée inattendue et Magique.
Première expérience.
A renouveler.

Hommage aux Anges, partis trop tôt, et en particulier à Fred Chichin que la Mort a assassiné ce soir...
La chanson française manquera de couleur à présent...



 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Claire Obscure - Lille aux trésors cachés

Lilloise passionnée de musique, d'écriture et d'audiovisuel, actuellement en (re)construction. J'écris ici et pour ZIKEO quelques articles pour partager et transmettre les émotions ressenties lors de découvertes musicales, concerts ou écoutes d’albums. Longtemps collaboratrice polyvalente du groupe lillois GOOMH (rock/alternatif/grunge), 2020 semble pour moi être un tournant pour la suite de plusieurs projets à venir. A suivre....
Voir le profil de Claire Obscure - Lille aux trésors cachés sur le portail Overblog

Commenter cet article

simon 21/05/2020 23:28

Nice post

serrurerie paris 17/02/2015 09:47

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement